Tension

Tension. Quand deux entités, deux individus, deux potentiels entrent en vis à vis, naît la tension. Suffisamment exaltée la tension brise les murs de vide. Elle crée l’interface et les échanges s’entament jusqu’à ce que les protagonistes s’équilibrent. Il est possible de représenter les individus et leurs interactions mais la tension elle, initiale et sous-jacente ne peut être que suggérée. C’est un concept que l’on préssent/ressent physiquement comme partie du monde matériel… mais il n’est que concept – inexistant hors de nous. Une différence impalpable & significative.

Tension est une étude de 7 sculptures en bronze qui tente dans un registre abstrait de faire surgir une figuration de la tension. Entre deux disques l’artiste fondeur a tissé un réseau intriqué de rayons. Certains forment connexions d’autre s’évanouissent en en chemin ou divergent simplement vers le néant. Parfois un disque s’éclate ou s’intercale comme une ouvertures vers d’autres possibles.

La technique de la fonderie au sable, dévoyée par l’artiste qui sculpte dans et au travers du moule, permet de créer des géométries inédites. La création est instinctive, négative, à demie aveugle. Ainsi la base du disque initiale s’explose en multitudes de canaux que va dévaler le bronze en fusion par tension gravitaire. Le résultat n’est pas sans évoquer un voyage dans les entrailles d’une Terre tendue. Le Ciel solide ne se distingue plus du Sol. Nous ne savons pas s’ils s’attirent ou se repoussent mais ils se tiennent par ce qu’il y a entre. Entre leurs deux masses simples et statiques la tension génère un monde infini.